23
Sep

Comment hiverner un hibiscus des marais en pot ou de jardin : pas à pas


L’hibiscus est une plante très populaire auprès des jardiniers. Il nous enchante par ses magnifiques fleurs de couleur rouge, rose, blanche. Selon la variété, l’hibiscus peut être rustique et tolérer des températures jusqu’à environ – 20°C. D’autres espèces (comme les hibiscus tropicaux) sont beaucoup plus fragiles et ne tolèrent pas le froid. De toute façon, la majorité des accros au jardinage préfèrent protéger la plante exotique des conditions sévères. Pour réussir cette mission, aujourd’hui, on vous explique ainsi comment hiverner un hibiscus des marais en pot ou dans le jardin. L’une de ses variétés les plus spectaculaires !

L’hibiscus : une plante à beauté spectaculaire

L’Hibiscus des Marais est connu aussi sous le nom de Hibiscus Moscheutos. Il appartient à la famille des Malvacées et provient du Sud-est des Etats-Unis. Cette variété est vivace. Ses fleurs décoratives sont grandes, impressionnantes et semi-rustiques. Elles se présentent sous nuances rose, rouge et blanc. Les fleurs sont d’ailleurs éphémères, elles ne durent qu’une journée. Mais, elles se succèdent et apparaissent constamment l’une après l’autre durant la belle saison. Comme son nom l’indique, la plante aime bien l’eau et exige un arrosage généreux et régulier.

La variété Hibiscus des Marais se distingue par ses grosses fleurs

hibiscus variete fleur blanche floraison petales feuillage vert



Hivernage de Hibiscus Moscheutos au jardin

En général, la plante peut tolérer des températures jusqu’à environ -10°C. Une fois qu’elle entre naturellement en dormance, ses feuilles commencent à jaunir. C’est tout à fait normal, donc rien à vous inquiéter sur ce point. A ce stade, on peut aussi penser à tailler la plante. Enlever les tiges mortes empêchera ainsi la nouvelle croissance pendant quelques mois.

Si les températures descendent en-dessous de -10°C, il est recommandé de prévenir une protection adéquate.

  • Dans la plupart des cas, on ajoute une couche de paillis autour de la base. De cette façon, on isole les racines du froid. Comme paillis, on peut mettre des feuilles sèches, des aiguilles de pin, etc…
  • L’utilisation d’un voile d’hivernage est une autre méthode convenable pour aider l’hibiscus à survivre l’hiver plus facilement.

Note : Avec l’arrivée du printemps, il ne faut pas oublier d’enlever le paillage pour permettre au sol de se réchauffer plus vite.

Au jardin, le paillis autour des pieds de la plante joue un rôle protecteur des racines

hibiscus culture en pot feuillage tiges floraison hivernage

En règle générale, les plantes cultivées en pot sont moins résistantes que celles en plein terre. Voilà pourquoi, il est recommandé de penser plutôt à les rentrer dans un endroit hors gel et aéré. Aussi, il y a quelques points simples à respecter pour réussir leur hivernage facilement. Les voici.

#Acclimatation

Normalement, la plupart des plantes vivaces peuvent être hivernées juste avant les premiers gels. La situation avec l’hibiscus est quand même un peu différente. Dans le cas idéal, il faut lui assurer une période d’acclimatation. Pour cela, il est recommandé de rentrer le pot à l’intérieur dès que les températures descendent sous 10°C (pendant une période prolongée).

  • Rentrer la plante à l’intérieur plus tôt à l’automne lui permet de s’acclimater plus facilement. D’une part, elle s’adapte lentement à la lumière plus faible. Ce qui plus est, on protégé l’hibiscus de l’exposition au froid.

#Tailler la plante

Avant d’installer le pot dans son nouvel emplacement, il y a quelques étapes de préparation à suivre. L’une des premières choses à faire, c’est de tailler la plante. Mais, attention à ce point. En tant que plante vivace, l’hibiscus fleurit chaque année sur de nouvelles pousses. Voilà pourquoi, afin de stimuler la nouvelle floraison, la taille ne s’effectue qu’au printemps. En revanche, avant de rentrer la plante à l’intérieur, on peut couper une petite partie de ses feuilles et tiges pour l’adapter à l’espace. Au-delà d’une légère coupe ici et là, une taille plus considérable n’est pas à envisager.

On peut tailler un peu la plante avant de le rentrer à l’intérieur

nature jardinage plante a fleur hibiscus rose petales

#Attention aux parasites

Une fois que votre plante est bien coiffée, il est temps de l’inspecter pour les parasites. Cette mesure est très importante pour éviter la propagation des intrus sur les autres plantes. En général, le hibiscus tombe victime des pucerons. Vérifiez attentivement son feuillage et ses tiges. Si vous apercevez les moindres signes d’infestation, procédez immédiatement à un traitement. Pour cela, vous pouvez utiliser du spray à base d’huile de neem, de la solution avec du savon ou tout autre méthode adaptée.

Examiner attentivement le feuillage pour la présence des parasites car ils peuvent vite infester le reste de votre collection à la maison

feuillage vert parasites pucerons hibiscus blanc petales

#Emplacement

Le choix d’emplacement est un point essentiel dans le processus d’hivernage. Les hibiscus sont des plantes qui adorent la lumière. Logiquement, un coin lumineux sera la meilleure alternative pour la plante. Pensez donc à l’installer si possible sur le rebord d’une fenêtre ensoleillée. Aussi, faites attention aux coins avec des courants d’air car l’hibiscus en est sensible. Ils peuvent stresser la plante et augmenter davantage la perte de feuilles/fleurs.

Note : Les courants d’air (les froids aussi bien que les chauds) peuvent tous les deux types chocker la plante et causer le jaunissement de son feuillage.

Entretien en hiver

La période hivernale est idéale pour ralentir le rythme et se reposer (pour les plantes mais aussi pour nous – leurs propriétaires !). Puisque les plantes sont en état de dormance, l’entretien durant ces quelques mois est beaucoup plus simple et facile. Il s’agit théoriquement d’un apport en eau de temps en temps et c’est tout !

#Arrosage

En hiver, quand l’hibiscus est à l’intérieur, il a évidemment besoin de moins d’eau. En principe, on effectue un arrosage doux quand le terreau est sec au toucher (les premiers 2 à 3 cm). La fréquence dépend de plusieurs facteurs comme par exemple la température dans la pièce, le taux d’humidité, la taille du pot et de la plante, le type de la terre, et ainsi de suite. Généralement, on parle d’un arrosage à peu près une fois par semaine.

En hiver, l’arrosage se veut régulier mais moins fréquent et moins copieux

fleur rose fuchsia culture hibiscus en pot hivernage nature

#Fertilisation

Comme l’hibiscus n’est pas en mode actif, en hiver, ce n’est pas la peine de le fertiliser. Vous pouvez tout simplement lui offrir un bon repos hivernal. Et puis, une fois que vous augmentez la fréquence de l’arrosage (au début du printemps), vous pouvez inclure l’ajout d’engrais liquide toutes les deux à trois semaines.

#Floraison

C’est évident, mais on doit quand même le noter – en hiver, on ne compte pas beaucoup sur la floraison. Effectivement, la plante étant en repos, elle ne produit pas beaucoup de fleurs ces mois. Dans le cas idéal, elle peut vous offrir quelques fleurs sporadiquement et si la lumière est vraiment abondante. Le même vaut pour les bourgeons. Il est normal que la plante n’en produit pas à cause du stress de la culture à l’intérieur.

Pas de fertilisation durant la période de dormance

ciel bleu feuillage vert arbuste a fleurs rose fuchsia

Pour conclure, pour hiverner l’hibiscus des marais en pot, il suffit de préparer un peu la plante à l’avance (tailler, inspecter pour parasite) et de lui trouver un coin bien lumineux. En ce qui concerne l’entretien, un arrosage régulier mais modéré est tout ce dont la plante dormante aura besoin durant ces quelques mois de froid. Aussi, tenez à l’écart des courants d’air !

Sources :

mygarden

costafarms

gardeningknowhow

thisismygarden





Di Art

source